QU’EST CE QUI VOUS ANIME AU QUOTIDIEN ?

Philippe (dans la famille Bournigal, le Père) : sans hésiter, ce qui me plaît le plus, c’est la relation que l’on établit avec nos clients. Quand on crée une relation de confiance, quand on réussit à comprendre ce que veut vraiment le client et à le satisfaire, c’est génial ! Si je devais le dire simplement, je dirais aller au bout d’un projet avec le client.

Camille (dans la famille Bournigal, le Fils) : je suis d’accord, ce que j’aime et ce qui m’anime vraiment au quotidien ce sont les échanges que l’on peut avoir avec nos clients mais pas seulement, dans notre profession, on fait aussi de belles rencontres avec des artisans d’autres corps de métier, des personnes humbles mais hyper compétentes (Macada, le maçon le plus connu de Nantes par exemple). Le monde des artisans, c’est plein de rencontres super riches.

C’EST COMMENT DE TRAVAILLER EN FAMILLE ?

Camille : Déjà on a de la chance, on s’entend bien !  On va être grognon en même temps et de bonne humeur en même temps.

Philippe : Il y a bien quelques exceptions mais globalement on est en phase. On a trouvé notre équilibre naturellement et surtout on se complète bien.

Camille : C’est ça on est hyper complémentaire, toi t’es plutôt prudent et moi plus fougueux, du coup moi je te pousse un peu et toi tu me tempères. Et puis tu es plus  technique et moi plus commercial.

Philippe : Au-delà notre bonne entente et de notre complémentarité, le fait que Camille me rejoigne m’a boosté, je suis dans un schéma de transmission d’entreprise. Ça permet de réfléchir à de nouveaux projets.

Camille : Pour moi c’est super, j’ai une formation d’ingénieur, j’ai travaillé chez Bouygues, j’aurais pu choisir le confort d’un grand groupe mais j’avais envie d’entreprendre et j’en ai eu l’opportunité de la meilleure des manières.
Aujourd’hui je n’ai aucun regret. En plus c’est vraiment une chance de travailler avec son père, ça nous a rapproché et j’aimerai bien le faire plus tard avec mon fils ou ma fille.

SI TU NE DEVAIS RETENIR QU’UN CHANTIER, LEQUEL CE SERAIT ?

Camille : Ce n’est pas un chantier en particulier mais plutôt les grands chantiers de réno de façon générale. J’aime quand on a un vrai rôle, qu’on va aider le client en lui faisant se poser les bonnes questions, en lui faisant découvrir les matériaux, en le conseillant sur les couleurs, en  expliquant les incidences de ses choix sur l’esthétique, sur la luminosité, sur les considérations pratiques… En fait on construit avec lui en l’interpellant sur plein de petits détails auxquels il ne pense pas.

Philippe : Sur un grand projet, on met « notre patte ». Et si on prend l’exemple d’une porte d’entrée, c’est un vrai élément de déco, du coup on a le devoir d’accompagner au mieux le client pour qu’il fasse le meilleur choix par rapport à ses souhaits et qu’au final il soit content.
En fait, on ne répond pas à une demande, on a le rôle d’accompagner au sens premier du terme le client dans son projet

ET POURQUOI KOOV ?

Philippe : Je crois beaucoup à tous ces métiers qui ont un impact positif sur la consommation d’énergie. Non seulement j’y crois, mais j’ai surtout envie que ça se développe parce qu’on en a besoin. Et puis le positionnement responsable de KOOV correspond bien à mes valeurs.

Camille : Moi ce qui m’attire c’est aussi l’impact positif écologiquement du projet KOOV, j’y ai toujours été très sensible, durant mes études d’ingénieur, je me suis spécialisé sur les énergies renouvelables. Et puis ce projet me donne l’occasion de développer de nouvelles activités au sein de l’entreprise et d’y apporter ma touche personnelle !