« N’ayez pas peur des travaux » - l’appel de Nicolas Hulot en faveur de la rénovation énergétique.

Le Jeudi 22 Avril 2018, à Angers, Nicolas Hulot – Ministre de la Transition Ecologique a présenté son nouveau « Plan Climat » d’action en faveur de la rénovation énergétique. Pour ce faire, à l’issue de plus de trois mois de concertation, 4 axes, 12 actions et 32 mesures ont été définis.

 

Axe 1 : Faire de la rénovation énergétique des bâtiments une priorité nationale

  • Définir des objectifs précis, clairs et ambitieux, réalistes et à coût maîtrisé
  • Améliorer la connaissance et de donner les moyens d’évaluer la politique engagée
  • Unifier la communication sous une marque commune, qui rassemble et donne envie
  • Mettre en place un pilotage resserré, mais associant les acteurs à la mise en œuvre du plan
  • Mobiliser les collectivités territoriales porter localement la mise en œuvre du plan

 

Axe 2 : Massifier la rénovation des logements et lutter contre la précarité énergétique

  • Organiser des parcours d’accompagnement simples et lisibles et créer un réel guichet unique
  • Rendre les aides à la rénovation énergétique pour les particuliers plus lisibles, efficaces et incitatives
  • Mettre en place une politique industrielle de rénovation des passoires thermiques et de lutte contre la précarité énergétique
  • Au-delà des aides, mettre en place un dispositif incitatif à la rénovation, pour engager un cercle vertueux

 

Axe 3 : Accélérer la rénovation et les économies d’énergie par des bâtiments tertiaires

  • Favoriser la rénovation du parc tertiaire public en mobilisant des financements innovants et en ciblant les bâtiments du quotidie
  • Maintenir une exigence ambitieuse en matière de rénovation du parc tertiaire privé

 

Axe 4 : Renforcer les compétences et l’innovation

  • Mobiliser les professionnels dans la montée en compétences pour améliorer la confiance
  • Développer et soutenir l’innovation

 

 

La priorité du ministre est d’éliminer près de 7 millions de logements en situation de chauffage ruineux. 14 milliards d’euros seront investis sur cinq ans dans le cadre du Grand Plan d’investissement (GPI) annoncé en septembre par le Gouvernement. L’ambition est donc de rénover « 500 000 logements par an dont la moitié occupée par des ménages à revenus modestes », a déclaré le ministre de l’Ecologie. Le Plan offre également aux particuliers un accompagnement adapté à chaque situation et un soutien prioritaire aux familles aux revenus les plus modestes.

 

Trois supports vont être utilisés pour soutenir et accompagner les précaires énergétiques : L’Agence nationale de l’habitat (ANAH) engagera la rénovation de 75 000 logements par an. Un Fonds de garantie spécifique de 50 millions d’euros bénéficiant à 35 000 ménages modestes va également intervenir. Enfin, une part des certificats d’économie d’énergie leur sera spécifiquement réservée, avec près de 200 millions d’euros débloqués.

 

Nicolas a également déclaré « On va essayer de donner envie aux Français de rénover leurs bâtiments, de mieux les isoler. » »Nous allons simplifier tous les dispositifs, mettre un guichet unique, parce que les gens sont perdus (…) Deuxième, on va faire en sorte de les guider dans les bons gestes (…) et on va fiabiliser le diagnostic de performance énergétique. »

 

Dès 2019, il est également prévu de transformer le crédit d’impôt en une prime, de mieux formes les professionnels tout en assurant un meilleur contrôle qualité des travaux en réformant le label RGE grâce à 30 millions d’euros dédiés à la  formation des professionnels et 40 millions d’euros dans l’innovation.

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêt. Pour en savoir plus, cliquez ici

X