maison-passive-isolation
Conseils

Quelle isolation pour une maison passive ?

à

Une maison dite passive, a la particularité d’avoir une consommation énergétique très faible. Cela s’explique par une isolation excellente et par le choix de matériaux qui permettent une étanchéité quasi-parfaite de l’habitation.

Ainsi, la déperdition de chaleur est presque nulle et les économies engendrées conséquentes !

Les spécificités d’une maison passive

Si d’extérieur, une maison passive ressemble généralement à un habitat traditionnel, sa construction diffère.
Elle est par exemple unique puisque l’architecte ou le maître d’œuvre prend en compte l’environnement général, l’orientation des fenêtres, le climat en été et en hiver…
L’accent est particulièrement mis sur l’étanchéité de la structure du bâtiment, au niveau des murs et des fenêtres.
Le châssis des ouvrants doit être isolé à la perfection pour rendre l’enveloppe du bâtiment, étanche à l’air.

Le triple vitrage est privilégié et les surfaces de vitrage sont généralement orientées au sud.
Les murs disposent aussi d’épaisses couches d’isolant et sont également étanches à l’air.
Des tests de pression sont réalisés afin de s’assurer que l’air ne filtre pas au sein du logement.
L’absence de ponts thermiques (zones dans la construction où la barrière isolante est rompue) est aussi l’une des spécificités d’un logement passif.
On notera, que l’électroménager basse consommation est requis (type A) afin de rester dans une logique d’économie d’énergie.

Un confort thermique optimal

Une maison passive est pensée et construite de façon à privilégier le confort thermique grâce à des composants ultra-performants.
Le choix des matériaux est donc primordial et inhérent à la volonté d’opter pour un habitat passif.
Cette isolation optimale se répercute sur la consommation de chauffage qui sera inférieure. Ainsi, toutes les pièces de la maison ont une température sensiblement identique, été comme hiver.
Bien sûr, vous pouvez tout de même installer des radiateurs mais leur usage sera moindre par rapport à un habitat dit “classique”.

L’importance de la ventilation

Une maison passive dispose dans la plupart des cas, d’une ventilation double-flux avec récupération de chaleur.
C’est ce système qui permet de faire circuler de l’air neuf dans toutes les pièces et de rejeter l’air vicié à l’extérieur.
Équipée de filtres, la ventilation stoppe aussi les allergènes et polluants.
La chaleur récupérée par la ventilation peut être redistribuée dans d’autres pièces en fonction des besoins.

 

Un habitat passif, doit respecter 4 critères

  • Un besoin en chauffage inférieur à < 15 kWh/(m².a) ou une puissance de chauffe inférieure à < 10 W/m²
  • Un besoin total en énergie primaire inférieur à < 120 kWh/(m².
  • Une étanchéité de l’enveloppe : n50 ≤ 0,6 h-1
  • Moins de 10 % d’heures de surchauffe annuelles (>25°C)

 

Rénover son habitat pour tendre vers le passif

Si vous n’envisagez pas la construction d’un habitat passif, vous pouvez tout de même faire effectuer quelques travaux afin d’optimiser le confort thermique de votre maison.
Le changement des fenêtres ou des baies vitrées pour un triple vitrage vous permettra ainsi de réduire fortement les déperditions de chaleur et courants d’air.
Si vous êtes dans une maison ancienne, l’isolation de vos combles est également peut-être à revoir.
D’autant plus qu’aujourd’hui, il est possible d’utiliser des isolants bio-sourcés ou éco-sourcés, écologiques et très performants.
Le changement de votre porte d’entrée, souvent encline aux ponts thermiques, est aussi une piste pour réduire la facture de chauffage.

Autant d’options à explorer et qui peuvent l’être en étant accompagné par une entreprise spécialisée.
KOOV vous propose un diagnostic énergétique approfondi de votre habitation ainsi que les solutions et possibilités qui s’offrent à vous.

 

Menu