Conseils

Quelles aides pour l’installation d’une VMC simple ou double flux ?

à

Pour assainir l’air intérieur de votre maison, rien de tel qu’une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC).
Avec des aides financières, vous pouvez bénéficier d’une installation de VMC à prix réduit !

Quelles sont le aides et sur les solutions de financement pour votre projet de VMC à simple ou double flux ? On vous en dit plus !

MaPrimeRenov’

Vous pouvez bénéficier de MaPrimeRénov’ pour l’installation d’une VMC double flux autoréglable, hygroréglable et thermodynamique.

MaPrimeRénov’ est désormais accessible à tous les propriétaires, et non plus seulement aux foyers aux revenus modestes. Elle vient remplacer le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique) en simplifiant le dispositif des aides à la rénovation énergétique.
Tous les devis signés après le 1er octobre 2020 sont éligibles à la prime nouvelle version.

Tous les propriétaires peuvent en bénéficier : il n’y a pas de condition de ressources. Cependant, le niveau de votre revenu fiscal déterminera à quel montant vous avez droit.

 

Quels montants ?
Le niveau de votre revenu fiscal déterminera à quel montant vous avez droit.
Pour obtenir une réponse personnalisée, rendez-vous sur le simulateur d’aide du site FAIRE, un service gratuit de conseil et d’information sur la rénovation énergétique !

L’éco-PTZ

L’éco PTZ est un Prêt à Taux Zéro attribué par votre banque. Il permet de financer les travaux de rénovation énergétique des logements. Le montant maximal de l’éco-PTZ est compris entre 7 000 € et 30 000 € selon les travaux financés. Ce prêt peut être accordé, sous conditions, à un propriétaire bailleur ou occupant, et à un syndicat de copropriétaires jusqu’au 31 décembre 2021.

Les conditions d’éligibilité :

  • Vous devez être propriétaire occupant ou bailleur de votre logement, ou faire partie d’une société civile.
  • Votre résidence principale doit avoir au moins 2 ans d’ancienneté.
  • L’installation d’une VMC simple flux  ou d’une VMC double flux doit être compris dans un ensemble de travaux, comme par exemple l’isolation des combles, des murs ou un changement de mode de chauffage et que vous décidiez par la même occasion de remplacer un système de ventilation.
  • Enfin ces travaux doivent être effectués par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Le montant maximum du prêt à taux zéro varie selon l’ampleur de votre rénovation. Ainsi, vous pouvez bénéficier de :

  • 15 000 € pour une action seule (hors VMC simple flux) ;
  • 25 000 € pour 2 travaux ;
  • 30 000 € pour 3 travaux.

Le remboursement peut s’étaler sur 10 ou 15 ans mais n’est accessible qu’aux propriétaires d’un logement construit avant 1990 et après le 1er janvier 1948.

Aides financières de l’ANAH

L’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat ou l’Anah est un organisme public qui soutient les particuliers dans leurs démarches de réhabilitation et d’amélioration de leur habitation. Elle apporte une aide financière dans le cadre d’un projet de lutte contre la précarité énergétique, donc pour la rénovation thermique de l’habitat.

Avec le programme « Habiter Mieux » de l’Anah, vous pouvez bénéficier de 35 à 60 % de subventions pour l’installation d’une VMC. Vous êtes concerné si :

  • Vous êtes propriétaire occupant ou bailleur. Certaines copropriétés identifiées par l’Anah comme étant « fragiles » (passoire thermique, logement avec humidité, etc.) sont également éligibles.
  • Votre revenu fiscal de référence ne dépasse pas les plafonds fixés.
  • Votre habitation a plus de 15 ans d’ancienneté.
  • Le professionnel pour vos travaux de VMC est RGE (Reconnu garant de l’environnement).

Habiter Mieux Sérénité est accordée pour un ensemble de travaux capables d’apporter un gain énergétique d’au moins 25%.
C’est pourquoi nous vous conseillons de réaliser d’autres travaux en plus de votre VMC.

Le montant de cette aide varie selon vos revenus. (Ce dernier ne doit pas dépasser les plafonds fixés).

  • Ressources très modestes :  le montant est de 50% du montant HT des travaux, dans la limite de 10 000 € maximum, auquel s’ajoute la prime Habiter Mieux, soit 10% du montant HT des travaux, 2 000 € maximum.
  • Ressources modestes : le montant est de 35% du montant HT des travaux (dans la limite de 7 000 € maximum), auquel s’ajoute la prime Habiter Mieux, soit 10% du montant HT des travaux (1 600 € maximum).

La TVA à taux réduit

La pose d’une VMC simple flux hygroréglable ou VMC double flux réalisée par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) bénéficie d’un taux réduit de la TVA.
Le taux est alors de :

  • 5,5 % pour tous les modèles de VMC double flux
  • 10 % pour une VMC simple flux (sans remplacement de chauffage).

La TVA à taux réduit s’adresse à tous les propriétaires occupants ou bailleurs de leur logement, aux locataires et aux sociétés civiles immobilières. Il n’y a pas de condition de ressources minimale à respecter.
Votre logement doit être achevé depuis plus de 2 ans et que les travaux soient réalisés dans votre résidence principale.

En plus des aides nationales « VMC », certaines collectivités locales sont susceptibles de vous donner un coup de pouce supplémentaire. Vous pourrez interroger votre commune ou communauté de communes, votre conseil général et votre conseil régional.

La prime énergie CEE

Dans le cadre des certificats d’économie d’énergie (CEE), les fournisseurs de gaz, d’électricité, de carburant, et de pétrole ont l’obligation de verser une prime aux particuliers réalisant des travaux de rénovation énergétique, dans leur logement. L’installation de VMC les plus performantes entre dans le cadre de ce dispositif.

Vous devez demander votre prime énergie VMC avant le début des travaux auprès du fournisseur de votre choix. Vous n’avez pas besoin d’être client de celui-ci.

L’aide peut prendre la forme :

  • D’une prime ou d’une remise sur le prix du devis ;
  • D’un bon d’achat ;
  • De conseils ;
  • D’un prêt à taux bonifié, etc.

Tous les propriétaires, les locataires et les sociétés civiles immobilières sont éligibles aux CEE, mais le montant de l’aide varie selon votre niveau de ressources.
Vous pouvez obtenir une aide d’une valeur de 100 à 250 € pour une VMC simple flux (hors VMC autoréglable) et de 200 à 600 € pour une VMC double flux.
Pour déposer votre demande de CEE, rapprochez-vous d’un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) ou contactez directement un fournisseur d’énergie.

La prime énergie VMC est cumulable avec l’éco-prêt à taux zéro VMC mais ne l’est pas avec les aides de l’ANAH.
Ce dispositif incitatif exige également l’intervention d’un professionnel RGE. Vous pourrez ainsi en bénéficier avec Koov.

Les aides sont-elles cumulables ?

MaPrimeRenov’ Eco PTZ Programme « Habiter mieux » CEE
MaPrimeRenov Oui Non Oui
Eco PTZ Oui Oui Oui
Programme « Habiter Mieux » Non Non
CEE Oui Oui Non
Menu