Conseils

Dépose totale ou partielle : que choisir pour le changement de mes fenêtres ?

à

La dépose totale, c’est quoi ?

La technique de la dépose totale consiste à enlever entièrement l’ancienne menuiserie.
Contrairement à une rénovation classique, en dépose totale on ne conserve pas l’ancien dormant.
La nouvelle menuiserie peut ainsi être posée directement sur la maçonnerie de la maison.
Cette technique qui impose une bonne maîtrise de la mise en œuvre est réservée aux professionnels de la menuiserie.

Les avantages

Un apport de lumière
Avec la dépose totale, votre nouvelle menuiserie ne vient pas recouvrir l’ancien dormant : vous conservez ainsi le maximum de « clair de vitrage ».

Une nouvelle esthétique
Le nouvel ouvrant vient remplacer l’ancien en totalité et repose directement sur la maçonnerie. Il n’est donc plus nécessaire de venir recouvrir le dormant d’origine avec des cornières peu esthétiques pour réaliser l’habillage extérieur.
La nouvelle menuiserie a fait l’objet d’une fabrication spécifique et est parfaitement adaptée, comme dans le cas d’une construction neuve.

Plus d’étanchéité
Les joints d’étanchéité à l’air et à l’eau sont réalisés à neuf lors de la mise en place de la nouvelle menuiserie, éliminant tout risque d’infiltration et de passage d’air ventilant les contre cloisons. La dépose totale vous assure une réfection intégrale de l’étanchéité.

Une pose sans dégradation
Les installateurs qui pratiquent la dépose totale sont des professionnels qui utilisent des produits spécialement conçus pour assurer une pose sans dégradation et dans un temps identique à celui de la rénovation classique.
Avant d’intervenir chez vous, ils analysent soigneusement l’environnement de vos menuiseries et établissent les métrés avec la plus grande précision.
Et une fois le nouvel ouvrant mis en place reprenant l’ancienne isolation, le professionnel pose un recouvrement intérieur pour un résultat esthétique et une finition parfaite !

La dépose partielle, c’est quoi ?

La dépose partielle, souvent préférée en rénovation, consiste à remplacer uniquement les parties ouvrantes des fenêtres en conservant le cadre existant.
L’ancien dormant est conservé sera entièrement recouvert par la nouvelle menuiserie et ses habillages.
Pour venir s’appuyer sur l’ancien dormant, celui-ci doit être en bon état : pas de traces de moisissures ni de déformations.

Les avantages

Facilité de mise en oeuvre
Le principal avantage d’une dépose partielle est la mise en œuvre rapide de nouvelles menuiseries.

Pas de gros travaux à prévoir
Vous évitez tous les travaux de maçonnerie inhérents au changement d’un dormant et l’implication sur la décoration intérieure est quasiment nulle.

Plus économique que la dépose totale
la simplicité et la rapidité de pose en fait l’option plus économique comparée à la dépose totale.

Dépose totale ou partielle ?

Le critère qui détermine le coût d’une menuiserie est le temps passé par la pose.
En règle générale, le coût de la main-d’œuvre pour la pose d’une ouverture neuve est plus faible que lors d’un remplacement.
Lorsqu’il s’agit d’une création d’ouverture et notamment d’une pose dans une construction neuve, le chantier est en général plus simple et les accès facilités. C’est la configuration la plus simple et la plus rapide pour l’artisan et donc la moins couteuse pour le particulier. En revanche, dans le cadre d’une rénovation, la durée d’intervention sera plus longue. Avant même de poser la nouvelle menuiserie, il est nécessaire de réaliser une dépose de la menuiserie déjà en place.

Dans cette situation, si le dormant ne présente pas de traces d’usure ou de problème d’étanchéité, une nouvelle ouverture peut être posée directement (pose en rénovation après une dépose partielle). Dans les cas où le dormant de l’ancienne menuiserie est dégradé, le menuisier doit enlever le dormant abimé (dépose totale) pour l’accueil de la nouvelle menuiserie (réhabilitation). Les manipulations étant plus nombreuses, cela aura donc un impact sur le prix, car le coût de la main d’œuvre augmentera en conséquence !
La solution la plus économique reste donc de conserver le dormant si celui-ci est en bon état. Le prix de la main d’œuvre sera plus faible car le temps passé sera réduit.

Menu