Conseils

Hiver : nos astuces isolation en attendant d’entreprendre des travaux

Isoler sa maison, c’est éviter que son logement ressemble à une passoire.
Les trous dans la structure, même petits, laissent passer l’air et la chaleur s’échappe en quelques minutes : ce sont des ponts thermiques.

Pour les éviter, il y a de nombreuses solutions très faciles à mettre en place. Explications !

Combler les trous pour limiter les courants d’air

Une maison mal isolée, est synonyme d’inconfort chez soi.
Mais en hiver, ce n’est vraiment pas le bon moment pour se lancer dans de gros travaux sur les ouvertures ou le toit.
Pour lutter contre la sensation de froid à la maison et faire des économies, de simples et rapides travaux d’isolation peuvent suffire pour combler les trous de l’habitation et stopper les courants d’air.

Défaut dans la structure, accident, dégradation due au temps ou encore humidité sont autant de facteurs qui peuvent créer des trous d’air dans votre maison.
Ajouter du mastic ou de la mousse expansive dans les fissures permet de stopper les courants d’air.

Si vous avez un trou entre le mur et la plaque de plâtre, profitez-en pour glisser de la laine isolante (laine de bois, laine ECOPEG …), en attendant une isolation complète des murs de la maison.

Vous avez une cheminée à foyer ouvert ? Pensez à boucher le conduit quand la cheminée ne fonctionne pas pour éviter là encore les déperditions de chaleur.
De même avec votre poêle, vous pouvez fermer le conduit pour éviter toute fuite de chaleur quand le poêle n’est pas utilisé.

Mieux isoler sa porte d’entrée

Si la porte d’entrée et l’encadrement ne sont pas bien ajustés, des courants d’air peuvent refroidir votre habitation.
Sans refaire tout l’encadrement ou changer la porte, vous pouvez placer des protections tout autour de la porte pour isoler l’entrée.
Des rouleaux avec des fixations ou de l’adhésif permettent d’isoler la porte.
Ils s’installent au bas de la porte mais aussi sur toute sa longueur, si les interstices laissent passer l’air.

Calfeutrer ses fenêtres

Si elles sont mal isolées, les fenêtres créent, comme la porte, d’importants courants d’air.
Le principe d’isolation pour calfeutrer ses fenêtres est le même que pour la porte.
Il existe aussi certaines variantes avec des support en métal ou en PVC se fixant à l’encadrement de la fenêtre.
Cependant, si vos joints de fenêtres sont trop usés, le mieux est de remplacer vos fenêtres pour retrouver une bonne isolation.

Installer des rideaux thermiques

Pas toujours performantes sur le plan de l’isolation, les fenêtres et les baies vitrées créent parfois une déperdition de chaleur pouvant aller jusqu’à 15 % de perte de chaleur. Mais en hiver, ce n’est pas le moment idéal pour les remplacer.

Pour garder la chaleur, on peut alors protéger ses surfaces vitrées avec des rideaux thermiques.
Plus épais et taillés dans une matière isolante, les rideaux thermiques peuvent vous faire gagner quelques degrés supplémentaires dans la pièce.
Ils peuvent, par exemple, s’installer près des fenêtres ou bien près de vos baies vitrées, et même servir de séparation entre l’entrée souvent fraîche et les autres pièces.

Bien fermer ses volets la nuit

Bien isoler sa maison, passe aussi par des gestes simples.
Pour garder un maximum de chaleur quand la nuit tombe, il suffit de fermer ses volets.
Que ce soit des volets roulants automatiques ou des volets plus classiques à battants en bois, leur fermeture isolera encore plus la fenêtre.

Rapide et sans coût, ce geste permet de garder sa maison au chaud pendant la nuit et fait gagner plusieurs degrés à toutes vos pièces pendant la nuit.

Vous pouvez également ajouter des kits d’isolations pour caissons de volets roulants (ou des plaques isolantes dans le caisson), qui limitent les déperditions de chaleur à cet endroit précis.

Bien isoler la porte de garage

Le garage est un espace à mi-chemin entre l’intérieur et l’extérieur et la pièce collée au garage peut facilement être plus froide que les autres pièces de la maison.
Pour minimiser cet effet, des kits d’isolation pour porte de garage existent. Il s’agit de rouleaux d’isolants qui se découpent et se collent directement sur la face intérieure de la porte du garage.

Vous pouvez également isoler la porte avec un isolant d’une fine épaisseur afin que la porte puisse bien s’ouvrir et se fermer.
Pour cela, la fibre de bois ou encore le liège s’avèrent être les isolants adaptés.
Si votre  porte de garage est en bois, l’isolation sera renforcée par des joints entre chaque section de la porte.

En ce qui concerne les portes en tôle, métal, aluminium ou en PVC, les feuilles de mousse, comme la laine en rouleau sont les plus adaptées. Présentées sous forme de rouleau, ces feuilles seront découpées en fonction des dimensions de la porte pour être ensuite fixées avec des rouleaux adhésifs ou des pastilles adhésives.

Vous avez de questions ?

Notre équipe est à votre disposition pour vous accompagner dans votre projet !