fbpx
Réglementation

MaprimeRénov’ : quelles sont les évolutions en 2022 ?

à

Instaurée en 2020, MaPrimeRénov’ vise à aider les ménages dans leurs travaux de rénovation énergétique.

Avec plus de 685 000 primes distribuées en 2021, ce dispositif ne cesse de séduire les ménages français.
MaprimeRénov’ est donc reconduit cette année 2022 avec quelques ajustements que nous vous présentons ci dessous !

  • Les critères d’éligibilité évoluent : seuls les logements construits depuis 15 ans ou plus (à date du début des travaux) pourront en bénéficier.
    Une exception : tous les logements construits depuis plus de 2 ans, restent éligibles aux travaux concernant un remplacement de chaudière au fioul accompagné d’une demande de dépose de cuve à fioul.
    A savoir : l’installation de nouvelles chaudières au fioul sera interdite en France (sauf exceptions) à partir de juillet 2022. 
  • Les montants attribués pour l’installation d’un insert ou d’un foyer fermé augmentent : 2 500 € pour les ménages très modestes, 1 500 € pour les ménages modestes et 800 € pour les ménages aux revenus intermédiaires. Une hausse de 500€, 300€ et de 200€ respectivement par rapport à 2021.
    L’objectif étant de remplacer au maximum les cheminées à foyers ouverts,  polluantes et très énergivores.
  • Autre changement : en tant que propriétaire, vous devez occuper votre logement à titre de résidence principale dans un délai d’un an à compter de la demande de solde de la prime. Ce délai était auparavant de 6 mois à compter de la date de paiement du solde de la prime.
  • Pour ce qui est du délai d’achèvement des travaux, il double ! A partir du moment où la décision d’attribution de la prime est fixée, vous avez deux ans au lieu d’un pour les terminer et 1 an au lieu de 6 mois si vous avez reçu une avance.
  • Enfin, les conditions de ressources évoluent : le plafond de revenus est revu à la hausse de +2,6% pour les ménages modestes et les ménages très modestes.

Le budget alloué à MaPrimeRénov’ pour 2022 est de à 2 milliards d’euros, ce qui va permettre de continuer à accompagner la croissance continue de ce dispositif avec un objectif de rénovation de pas moins de 800 000 logements pour cette nouvelle cette année !