Conseils

Que faire pour une bonne isolation des fenêtres ?

à

Les fenêtres d’une habitation ancienne sont souvent dotées d’un simple vitrage et les joints peuvent être détériorés. Ces faiblesses entraînent une déperdition de chaleur importante, pouvant aller jusqu’à 40% !

Afin de réaliser des économies d’énergie conséquentes, vous pouvez opter pour de petits travaux ou changer entièrement vos surfaces vitrées.

Quels travaux pour augmenter l’isolation des fenêtres ?

En matière d’isolation thermique, les fenêtres peuvent être le point faible d’une habitation !
L’air s’engouffre par les interstices alors que la chaleur s’y échappe.
Un va-et-vient permanent qui entraîne une consommation excessive de vos radiateurs et alourdit la facture.
Des solutions temporaires existent cependant, à condition que vos fenêtres ne soient pas trop endommagées et disposent tout de même d’un double vitrage.

Vous pouvez par exemple remplacer le joint usé par un joint en silicone.
Au préalable, il faut parfaitement nettoyer vos dormants avec un produit détergent et de l’eau chaude.
Cette étape vous permettra d’enlever les graisses résiduelles et favorisera l’adhérence du nouveau joint.
Ce dernier doit être ôté dans son intégralité à l’aide d’une spatule et les résidus restant grattés avec une petite brosse métallique.
Une fois que l’ensemble est bien sec, vous pouvez procéder à la pose du joint silicone au pistolet.
Pensez bien à enlever l’excédent au doigt ou à la spatule puis fermez vos fenêtres sans les rouvrir pendant 24 heures au minimum !

Autres options, la mousse de polyuréthane ou la mousse expansive en aérosol. Attention, il s’agit là de solutions en renfort d’un joint, ces matières étant interdites pour rénovation totale par la Norme Française DTU 36.5, qui régit la réglementation des menuiseries.

Faire appel à un spécialiste

Néanmoins, ces petits travaux d’appoint ne sont pas à la portée de tous et ne garantissent pas une isolation totalement efficace et pérenne de vos fenêtres. Afin d’obtenir une barrière thermique optimale, il est préconisé de faire intervenir un professionnel du secteur.
Une entreprise spécialisée sera à même d’établir un bilan énergétique complet de votre habitation et de vous proposer des menuiseries à l’étanchéité imparable.

Vous saurez ainsi s’il est nécessaire d’enlever le châssis complet de vos fenêtres ou si vos dormants peuvent être conservés.
Une estimation des économies potentielles réalisées avec la pose de nouvelles fenêtres peut aussi être proposée, en fonction du prestataire choisi.

Quel matériau choisir ?

L’aluminium et le PVC disposent aujourd’hui des mêmes qualités en terme d’isolation thermique. Là encore, le cas par cas est de mise et votre enveloppe budgétaire peut être déterminante dans le choix des matériaux.

L’aluminium

Menuiserie aluminium optimo png.jpg
  • Profils fins et résistants
  • L’aluminium est inaltérable et non-toxique
  • Doté d’une performance thermique optimale (Uw de 1,3 à 1,8 W /m2. K)
  • Une bonne étanchéité à l’air
  • Adaptable avec un volet roulant intégré, volet roulant demi-linteau, volet roulant rénovation, volet roulant à lames orientables
  • Idéal pour les grandes fenêtres ou baies vitrées
  • Un grand choix de coloris

Le PVC

Fenêtre de style ancien dans vieille demeure
  • Thermiquement performant grâce à la faible conductivité du matériau
  • Un coefficient classique Uw égal à 0,16 W /m2.°C
  • L’aluminium est aussi isolant que le bois
  • Simple d’entretien
  • Recyclable
Menu